La Fondation CAJJED est une fondation familiale française créée en 2015 par Joséphine, Charlotte, Jules, Alexandre, Elisabeth et Denis Terrien qui a pour mission de soutenir l’éducation et les personnes vulnérables. Elle a fait appel à Restaurants Sans Frontières pour financer un projet au Burkina Faso dans un collège géré localement par l’Association pour le Développement des Communautés Villageoises ou ADCV créée en 1997 et reconnue par le Gouvernement Burkinabè en 2010.

Avec le soutien de la Fondation CAJJED, l’ADCV a initié la création du collège privé “Hampanli, le Progrès” situé à 3Km de la ville de Fada N’Gourma dans le village de Bougui. Ouvert à la rentrée scolaire 2014-2015, c’est un établissement d’enseignement secondaire (7 classes de la 6ème à la 3ème) dont le personnel enseignant est composé de 23 professeurs et qui accueille 407 élèves, dont 211 jeunes filles. À terme, il a pour objectif d’ouvrir également des classes de formations technologiques afin que ces jeunes accèdent à un emploi.

Collège Hampanli_Cantine provisoire Burkina Faso

Les élèves se rendent au collège à pied pour la plupart ou à vélo pour une infime partie et parcourent entre 7 et 15 km deux fois par jour. Jusqu’alors, pour déjeuner, beaucoup n’avaient rien de plus qu’un morceau de pain et certains restaient même sans manger pour continuer les cours de l’après-midi.

Collège Hampanli_Cantine provisoire Burkina Faso

Pour favoriser l’accès et le maintien des enfants à l’école et aider à lutter contre les carences nutritionnelles, l’ADCV a décidé la création d’une cantine scolaire.

Le projet comprend :
La construction d’un magasin pour le stockage des vivres et d’une cuisine pour la préparation des repas
La construction d’un hangar qui sera un réfectoire pour le service des repas
L’achat d’un stock initial d’aliments
L’embauche de quatre personnes en charge de la cuisine

Après étude du dossier, Restaurants Sans Frontières s’est engagé à hauteur des 5.500 Euros qui financeront l’ensemble de la construction de la cuisine et du réfectoire, l’achat du matériel de cuisine ainsi que la rémunération des cuisinières pendant un an.

Collège Hampanli_Cantine provisoire Burkina Faso
En attendant l’ouverture prévue de ces locaux pérennes pour la fin de l’été 2018, les élèves prennent aujourd’hui leur repas dans une installation très provisoire —comme en attestent ces quelques photos— dont la gestion est assurée par un comité de 6 personnes composé de 2 représentants de l’administration de l’école, 2 des parents d’élèves, et 2 des élèves.

Collège Hampanli_Cantine provisoire Burkina Faso

 

Share This