L’école du Bayon c’est 250 petits déjeuners servis chaque jour !

En grande majorité, les enfants accueillis à l’Ecole du Bayon arrivaient le ventre vide à l’école !
En 2017 l’association l’École du Bayon lance les premiers petits déjeuners (gâteaux et briques de lait) et à la rentrée 2019 débute le petit déjeuner complet servi à table : un grand bol de porridge, du poisson ou du porc séché et parfois une soupe de nouille.
Cette année, grâce à l’opération “soupe solidaire” de Dubblefood, notre généreux donateur, Restaurants Sans Frontières apporte son soutien à ce projet par l’achat de tables et chaises pour agrandir la capacité de la cantine et aide au renouvellement du matériel de cuisine pour permettre le service de 250 repas. Aujourd’hui les enfants mangent avec appétit, ils se resservent et leur capacité d’apprentissage en a été grandement améliorée !dubble food

École du Bayon

Création et développement de potagers

Avec le lancement de formations plus régulières et le suivi assidu de 11 familles, la production de légumes a dépassé les attentes ! Avec entre 200 et 400 kg de légumes par semaine, ce projet a grandi très vite mais reste fragile car il faut accompagner au mieux la production par des visites hebdomadaire, trouver de nouveaux débouchés pour cette production, et la crise covid-19 est arrivée ! En 2020, l’association école du bayon prévoit d’étendre à de nouvelles familles la production de légumes dans les potagers.

Potager École du Bayon

Lancement d’une nouvelle école d’agroécologie

Suite logique de leur activité l’association ouvrira en janvier 2021 une nouvelle école de formation professionnelle en agroécologie ! Le projet est en cours avec notamment l’exploitation d’un terrain d’expérimentation sur lequel les équipes travaillent quotidiennement et qui permet d’ores et déjà de produire 40 kg de légumes par semaine.
L’ouverture d’une cantine sera nécessaire pour nourrir le futur personnel présent sur le site (près de 30 personnes) et les dix futurs étudiants de l’école d’agroécologie. L’objectif est de produire des légumes et fruits en quantité et diversité pour être autosuffisant. Jeanne Brebion est très optimiste : “Avec l’enseignement qui sera donné sur place et le travail de nos équipes, nous comptons bien y arriver !” Restaurants Sans Frontières met tout en oeuvre pour contribuer l’an prochain à soutenir et renforcer ce nouveau projet !

Agroécologie expérimentation
Agroécologie expérimentation 2